Kenya, un mélange de safari et de sable

Infos
Diani Reef Beach Resort and Spa - Le Diani Reef se trouve à 34 km de Mombasa et à 45 km de l'aéroport. Le Beach Resort dispose d'une plage privée, de plusieurs piscines et d'un propre centre de bien-être. - 147 chambres, dont des chambres standard avec vue sur mer/le jardin (baignoire/douche, sèche-cheveux, TV satellite, connexion Internet, minibar, climatisation, balcon ou terrasse), des chambres ‘de luxe’ (idem, avec jacuzzi, de l'espace supplémentaire pour s'asseoir et une TV) et des suites junior (idem, avec salle de séjour séparée, coin-repas, espace sommeil et balcon ou terrasse avec vue sur mer). - Restaurants : restaurant buffet Coral Rock Café : petit déjeuner (live cooking), déjeuner et dîner à la carte ; Sake Oriental Restaurant : cuisines indienne, chinoise et japonaise ; Fins Seafood & Grill : poisson, viandes grillées et mets méditerranéens légers. - Bars : Dune’s Night Spot & Bar, Zebra Square Bar (cigares et liqueurs), Sins - The Night Club (disco + TV satellite), bar piscine (cocktails) et Waves & Coral Deck Bar. - Sports gratuits : tennis de table, tennis, fitness et volley-ball. - Sports payants : catamaran, voile, pêche, planche à voile, plongée (PADI), kite surfing, kayak, golf à 18 trous (à 500 m), The Maya Health & Wellness Spa : sauna, jacuzzi, rasul, bain Mer Morte, salon de coiffure, 101 traitements sur mesure. Safari ‘Milele Africa’ et séjour plage au Diani Reef Beach Resort****(*) Nous avons réservé le Milele Africa, un safari de 3 jours qui vous fait découvrir la Masai Mara National Reserve. Nous avons pris l'avion à Mombasa pour Masai Mara et avons séjourné deux nuits dans les tentes du campement élégant de ‘Fairmont Mara Safari Club’. Après le safari, nous avons encore résidé quelques jours dans le resort de plage Diani Reef Beach Resort****(*) à Diani Beach.

Durant votre voyage de noces, vous aimez être servis au doigt et à l'œil, nager dans le luxe ou encore, jouir du calme et vous détendre. Mais pourquoi ne parfumeriez-vous pas cette expérience unique d'un zeste d'aventure ? C'est possible au Kenya!

Depuis peu avec Pegase, vous volez directement de Bruxelles à Mombasa. Ceux qui ont déjà pu voyager avec ce tour-opérateur savent qu'on peut toujours s'attendre à « quelque chose de plus ». A savoir : suffisamment d'espace pour les jambes, une propre TV et de délicieux repas à bord. Tout cela rend le vol de nuit tellement plus agréable !
Après l'atterrissage à Mombasa, il reste à faire preuve de quelques minutes de patience encore pour remplir les formalités de douane, et puis l'aventure peut commencer. À prendre ici au sens propre, car le trajet à travers Mombasa nous plonge immédiatement dans la couleur locale. À vos caméras !
À votre arrivée au Diani Reef Beach Resort & Spa exquis, la première vraie surprise vous attend. Vous pénétrez dans le vaste lobby en traversant un sol en verre. Ici, des carpes et des poissons ornementaux nagent littéralement à vos pieds, tandis que des filles à fleurs vous couvrent de pétales de roses colorés. Bienvenue !
Pendant que vous dégustez un verre de champagne, les formalités sont accomplies pour vous. Vos bagages étant déjà partis pour votre chambre, vous n'avez plus qu'une seule chose à faire : savourer. Avec la vue sur la mer que nous offre notre balcon, c'est déjà plutôt bien parti. L'océan fait irrésistiblement penser aux spots publicitaires pour des marques de shampoing renommées. Le sable d'un blanc éclatant invite à plus d'une promenade sur la plage. Les sportifs peuvent s'en donner à cœur joie dans le Beach Sports Center : outre le jet ski ou la pêche sous-marine, vous pouvez aussi y faire du snorkeling ou de la plongée. Le nom de Diani Reef n'est d'ailleurs pas usurpé : le récif qui se trouve juste devant l'hôtel offre une vie sous-marine à vous pourlécher les babines.

Gâteries

Nous y allons plutôt mollo, nous laissant dorloter dans le centre de bien-être qu'héberge le complexe hôtelier. Avec ses arrangements pour couples, c'est le pied total. Grâce à un scrub solide et un massage complet du corps, vous pouvez faire peau neuve avant de vraiment entamer vos vacances. Ici, on voue aussi une attention indispensable à l'homme de l’intérieur.
Après s'être régalé d'un cocktail obligatoire au Zebra Square Bar, on a le choix entre trois restaurants. Le principal porte le concept de buffet à un niveau supérieur, tandis que deux établissements à la carte apportent de la diversité. The Fins Seafood and Grill transpose dans votre assiette tout ce que l'océan Indien a de divin et le Sake Oriental Restaurant vous accueille pour déguster des spécialités indiennes, chinoises et japonaises. Une soirée nippone est d'ailleurs un must : un chef privé vous chouchoute de derrière son teppanyaki, à coups de becquées sublimes et de propos engageants. Vous avez d'ailleurs le loisir de régler d'autres dîners intimes au Diani Resort. Sur un bateau, par exemple, ou loin de tous dans un recoin du jardin. Vous avez donc l'embarras du choix et tout est soigné jusque dans les moindres détails. Après deux jours d'acclimatation dans ce petit coin de paradis, nous sommes prêts pour la grande aventure. Le lendemain, on vient nous chercher à 7 h du matin pour notre prochain vol…


Vol en Cessna

Celui-ci ne décolle pas de l'aéroport de Mombasa, mais de la piste d'Ukundu, à un jet de pierre de Diani Reef. Pas besoin de craindre les files d'attente à l'enregistrement ou les contrôles de sécurité qui vous font perdre du temps. Ici, quand on sort du taxi, on se retrouve pour ainsi dire immédiatement sur la piste de décollage. Les bagages disparaissent dans le ventre du Cessna à hélices, tandis que vous montez dans l'avion par l'escalier, accompagné d'un Africain affable. A l'intérieur, une poignée d'autres safaristes vous attendent en compagnie de la commandante de bord, qui vous accueille en personne.
On lance le moteur et, à peine deux minutes plus tard, nous survolons déjà la plage où nous avions pris un bain de soleil la veille. Pendant le vol, nous tentons d'entrevoir le Kilimandjaro, mais c'est peine perdue : l'imposante montagne fait la prude et se voile d'un rideau de nuages blancs. Le vol n'en est pas moins aventureux. L'atterrissage sur une piste de terre, deux bonnes heures plus tard, nous surprend agréablement. En pratique, le trajet en 4x4 pour rejoindre le célèbre Fairmont Mara Safari Club s'avère être plus cahoteux.

Nuit sous tente

Ce resort jouit d'un prestige international et, dès notre arrivée, nous ne tardons pas à comprendre pourquoi. Le bâtiment principal est constituée de poteaux en bois, recouvert d'un parquet de couleur cognac et aménagé avec beaucoup de goût à l'africaine. Ici aussi, nous sommes accueillis avec les honneurs d'usage et on nous tend une lingette rafraîchissante et une boisson. Tandis que les porteurs se chargent de nos bagages, on nous remet le programme du jour avant de nous laisser aller découvrir notre chambre. Ou plutôt, notre tente ! En dehors du bâtiment principal, on ne trouve pas ici de complexes ni de bungalows. Uniquement un oasis vert, dans lequel des petits chemins sinueux en pierre de taille mènent vers les tentes avec, chacune, vue sur la rivière qui méandre autour du club. Avant que vous ne tiriez de conclusions hâtives : bannissez de votre tête tout souvenir éventuel de camps de jeunesse ou de séjours au camping agrémentés de sacs de couchage trempés. Les tentes que l'on vous propose ici ont beau être recouvertes de toile à l'extérieur, ce sont en fait des suites entièrement équipées, salle de bains aménagée et terrasse privée incluses. Dans cet environnement, nous ne pouvons pas nous imaginer une meilleure chambre.
Nous n'avons pas beaucoup de temps pour jouir de notre nouveau gîte. Le déjeuner nous attend, suivi de près par notre premier safari game drive. Nous faisons la connaissance de John, notre accompagnateur pour les trois jours à venir. C'est lui qui nous guidera dans un LandCruiser robuste à la recherche d'animaux plus ou moins sauvages. Bien vite, nous repérons des spécimens appartenant à la seconde catégorie. À peine avons-nous quitté le resort depuis une ou deux minutes que nous croisons déjà les premiers impalas, gazelles Robinson et autres petits sangliers. Et quelques minutes plus tard, nous avons notre première grande prise du jour : une lionne ! Elle se prélasse, « repue, après un bon repas », explique John, et se laisse docilement photographier. Nous approchons l'animal féroce jusqu'à quelques mètres, mais cela ne devrait pas poser de problèmes. Le guide déclare que la plupart des animaux ont grandi dans le parc à proximité des LandCruisers et de touristes curieux. La situation leur est familière et ils savent qu'elle ne recèle aucun danger pour eux. Ils n'attaqueront donc pas vite un véhicule. Quoi que. Un peu plus tard, John tente d'approcher un buffle, jusqu'à ce que celui-ci se retourne soudainement et fonce dans notre direction. Nous sentons brièvement notre cœur battre dans la gorge jusqu'à ce que, tout aussi abruptement, l'animal décide de refaire volte-face. C'est alors que nous voyons pourquoi le buffle a un comportement tellement agressif : il est blessé à une patte arrière et a probablement été mordu par l’ un des nombreux fauves qui évoluent ici…
Notre première gamedrive en une exprience dont nous nous souviendrions encore longtemps. Grâce entre autres à une fameuse averse, qui a transformé le sol généralement sec en un bourbier glissant dans lequel nous avons du mal à manœuvrer. Même avec un 4x4 aussi musclé que le LandCruiser. Aux yeux de John, il ne semble toutefois pas y avoir de problème, que du contraire. Tandis ce que l'arrière du véhicule balaye dangereusement de gauche à droite, il savoure clairement le trajet. “Safari safari !”, lance-t-il, taquin.

Chichis

Le lendemain matin, nous sommes déjà réveillés à 6 h avec du café et du thé. Nous en profitons au passage sur notre terrasse privée et nous hâtons vers le camp automobile, où un John enjoué a déjà démarré le moteur. Il est clairement d'attaque et en moins de deux, il nous mène voir des girafes, des zèbres, des babouins et autres animaux sauvages. Jusqu'à ce qu"il repère deux chacals qui se délectent des restes d'une proie. John roule jusque là et étudie le cadavre… Passant la tête à travers la vitre, les yeux rivés sur le sol, il dirige lentement le LandCruiser vers d'épaisses broussailles. Bingo ! Voilà encore une lionne. Apparemment, elle a été un peu trop gloutonne, car son ventre dodeline. Comme sil elle avait le hoquet. Elle n'a pour l'instant pas envie de participer à une séance photo et nous tourne le dos avec ostentation. En général, ce genre de chichis est pourtant plutôt attribué aux lions mâles.
Tout au long des trajets suivants, notre liste d'animaux repérés s'allonge encore avec des lions mâles, des rhinocéros, des éléphants et d'autres bêtes sauvages du plus bel acabit. C'est ce qui fait du parc un endroit idéal pour se familiariser avec tout ce qui touche au safari. Le Mara Safari Club possède par ailleurs d'autres atouts. Ainsi, vous pouvez réitérer vos vœux de mariage sur place. Au cours d'une cérémonie Massai traditionnelle, par exemple. En tant que couple, vous pouvez aussi vous abandonner aux mains expertes de la masseuse locale. D'un point de vue culinaire, ce safari club se situe à un niveau sans pareil. Au déjeuner et au petit déjeuner, vous vous servez à des buffets richement garnis. Le dîner vous est servi comme un menu pour lequel le chef met les petits plats dans les grands afin de vous surprendre. En parlant de surprises : vous pouvez organiser un dîner ou petit déjeuner privé dans un lieu isolé, par exemple au beau milieu du parc safari. Ou alors, siroter un cocktail au coucher du soleil dans un endroit unique. Cependant, la cerise proverbiale sur le gâteau est le vol en ballon qui vous fait survoler le somptueux paysage pendant une heure, planant au-dessus des animaux. Vous, oserez vous embarquer ?
 



 

© Sanoma Regional Belgium SA - Disclaimer - Privacy - Reglement du concours - Contact: info@lovingyou.be